Méduse, Poissons, Bleu, Aquarium, Belle

 

 

 

L' univers du mythe, le mythocosme, a souvent été décrit comme un univers enchanté. Il est vrai que l' homme n' y est jamais cet atome perdu qu' il semble étre devenu dans les sociétés industrielles. Il n' y fait jamais face a une nature dont l' absurde indifférence pourrait le plonger dans le désespoir. Il n' y a pas de déréliction dans un mythocosme. La présence des dieux et des déesses au plus intime de l' ame empéche de s' y sentir abandonné. Par la, la vie humaine est participation a une vie plus large et plus mystérieuse que celle d' un consommateur enfermé dans l' idiotie de sa vie privée. Dans la vie du primitif interviennent des forces sacrées qui tissent entre lui et son environnement une immense histoire mythique. Tout ce qui arrive le concerne. Rien n' est par soi ou en soi : " Dans l' animisme, il faut voir une protestation contre l' expérience redoutée et périlleuse de choses qui ne nous sont rien." Un auteur décrivant le sacré dans les sociétés primitives, souligne combien il est " Essentiellement relationnel " associant tous les étres et toutes les choses  dans un " Espace de présence."

J.M.