01 janvier 2018

Le Fin Amor Ou L' Amour Coutois.

        Le vers Arabe classique comprend deux éléments : le métre et la rime. Celle ci reparait a la fin de chaque distique ( le bayt ). Contrairement a la conception Occidentale du vers, le vers Arabe n' est pas forme d' une seule entité rythmique, mais d' éléments de meme mesure, qui constituent deux entités bien différenciées, grace a la présence, a la fin de chacune d' elles, de la rime. Selon la Tradition classique, la rime est l' homophonie de la derniére syllabe du distique et court d' un bout a l'... [Lire la suite]
Posté par cap-oceane à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 décembre 2017

Le Fin Amor Ou L' Amour Coutois.

      Cette importance de la parole dans le patrimoine culturel arabe s' explique aisément par le milieu géographique dans lequel les Bédouins se déplacaient et par le caractére précaire de leur existence : la poésie comme la musique sont des formes Traditionnelles bien en accord avec une existence nomade. Les premiéres joutes poétiques connues sont celles de Ocazh, une petite bourgade située entre Taif et Nakhla, au troisiéme siécle de notre ére. Les tribus Bédouines avaient pris l' habitude de se retrouver... [Lire la suite]
Posté par cap-oceane à 04:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2017

Rumi.

          Si ses disciples ne comprennent pas cette attitude et accusent Shams d' avoir " Ensorcelé " leur maitre, c' est parce qu' ils ne voient pas en Shams ce que Rumi voit avec de plus en plus de clarté, a savoir qu' il est une " Incarnation " théophanique. " Shams de Tabriz, dira t il, est la forme de l' Amour." ( gazal ). Cette découverte déchire les voiles qui lui cachaient la vérité, lui ouvrant les portes de l' invisible. Cette expérience le bouleverse du tout au tout et le convertit a la "... [Lire la suite]
Posté par cap-oceane à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 septembre 2017

Rumi.

      Shams arrive donc a Konya et se manifeste a Mowlana. Rumi abandonne alors la place d' honneur que lui valait son statut de maitre spirituel, délaisse son enseignement et ses disciples, pour se consacrer entiérement a Shams et s' adonner avec lui a l' audition mystique ( sama' ), cette écoute de la musique qui ravit l' ame a elle meme et qui fait tournoyer le corps sous l' effet de l' extase. C' est aussi a ce moment la qu' il commence a composer des poémes d' Amour adressés a Shams : " Nous avons abandonné... [Lire la suite]
Posté par cap-oceane à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 septembre 2017

Rumi.

        En 1244, Mowlana Jalal Al - Din était en effet un théologien confirmé et respecté en meme temps qu' un maitre spirituel reconnu et entouré de disciples fervents. Il avait acquis toutes les connaissances possibles dans les matiéres religieuses et atteint un haut degré de réalisation spirituelle. Maitre accompli, il avait tout, il savait tout, en apparence. Il lui manquait l' essentiel pourtant : la vision de la théophanie et la commotion qui en découle. Il lui manquait ce bouleversement de l' étre tout... [Lire la suite]
Posté par cap-oceane à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2017

Rumi.

      La religion de l' Amour.         Cet Amour qu' il ne cessa de chanter dans tous ses poémes, il y fut initié assez tard dans sa vie, par un mystérieux derviche dénommé Shams de Tabriz qui fit irruption dans sa vie le 9 novembre 1244. Cette date a été précieusement consignée, car elle fut pour le maitre de Konya celle de sa naissance a la vraie vie. Avant de venir a Konya, le vieux derviche avait longtemps voyagé, erré pour ainsi dire de par le monde, en quéte d' un compagnon spirituel... [Lire la suite]
Posté par cap-oceane à 02:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 septembre 2017

Le Ghazal.

      Amour et poésie.       La lyrique persane renoue avec des thémes philosophiques bien connus du lecteur du Banquet et du Phédre : l' Amour médiateur et pédagogique, l' Amour démon qui éléve les ames et les restitue a leur véritable patrie. Cependant, elle s' inscrit dans une perspective différente, qui substitue au schéma de la médiation dialectique un autre modéle, celui de l' unité duelle fondé sur une ontologie de la théophanie. Pour Hafez, l' Amour n' est pas tant une médiation que le... [Lire la suite]
18 septembre 2017

Rumi.

      La religion de l' Amour.         Il est survenu, l' Amour Comme le sang, il coule dans mes veines Il m' a vidé de moi Il m' a rempli de l' aimé L' aimé a envahi Chaque parcelle de mon étre De moi ne reste qu' un nom Tout le reste, c' est lui     De lui bien plus qu' un nom pourtant. Mohammad Jalal Al - Din Balkhi, que les Iraniens désignent sous le titre de Mowlavi ( " Notre seigneur "), les Turcs sous celui de Mevlana ( Mowlana ) ( " Notre maitre "), les... [Lire la suite]
18 septembre 2017

Rumi.

      La religion de l' Amour.       Mohammad Jalal Al - Din Rumi ( 1207 - 1273 ) fut l' un des poétes les plus inspirés de la littérature persane et l' un des mystiques les plus incandescents de l' islam spirituel. Il eut un maitre qu' il aima plus que tout, qui lui donna accés a la contemplation de l' invisible et a l' expérience de la théophanie. Son oeuvre tout entiére, lyrique ou didactique, prose ou poésie, est le reflet de ses découvertes intérieures et de ses extases. Elle est a la fois... [Lire la suite]
Posté par cap-oceane à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 septembre 2017

Le Ghazal.

        Amour et poésie.         Le Divan de Hafez a pour foyer l' Amour, comme question et comme expérience vécue. Il dessine une définition de la poésie qui en fait une méditation et une épreuve infinies de l' Amour. Pour Hafez, la poésie est l' Amour. Quant a l' Amour, il ne saurait se dire et se vivre que dans la poésie. Rappeler que les gazals sont des poémes d' Amour serait une simple tautologie si nous n' avions a l' esprit toutes les formes, et l' intense réflexion, que... [Lire la suite]