Résultat de recherche d'images pour "peintures femmes avec chapeaux"

 

 

La maitrise de l' ego consiste donc a faire taire ce qui le nourrit. C' est le cas de la pensée et, par conséquent, de la mémoire parce que seul le moment sans mémoire est vrai : la sensation de " l' avant et de l' aprés " est produite par le mental puisque la pensée s' appuie sur le contenu de la mémoire. L' ego s' enfle et le soi perd toute réceptivité lorsque le flot incessant des pensées nous sature. Chacune d' elles est forcément subjective, car elle ne concerne que le sujet, l' objet de la réflexion étant absent. La réalité subjective, celle de la conscience que le sujet a de son moi, ne concerne que les attribus de reconnaissance de l' objet : c' est une pensée abstraite sans support. L' objectivité est relative quand elle ne tient compte que de la présence de l' objet, car elle ne repose que sur une partie de sa réalité, c' est a dire sur sa partie visible - le contenant, en excluant sa partie invisible - le contenu. La pensée est un outil formidable seulement quand l' ego est maitrisé, autrement elle ne fait qu' accentuer son pouvoir en neutralisant la puissance de l' étre toujours préte a se manifester.

L' objet est ce qui s' offre a la pensée du sujet sans se confondre avec lui, tandis que le sujet est le siége des qualités pouvant lui étre attribuées.

 

H.L.