Fleur, Jaune, Fermer

 

 

 

 

L' ancien stoicisme.

 

 

 

" On appelle age Hellénistique l' époque pendant laquelle la culture Grecque est devenue le bien commun de tous les pays  Méditerranéens ; depuis la mort d' Alexandre jusqu' a la conquéte romaine, on la voit peu a peu s' imposer, de l' égypte et de la Syrie jusqu' a Rome et a l' Espagne, dans les milieux juifs éclairés comme dans la noblesse romaine. La langue Grecque, sous la forme du dialecte commun, est l' organe de cette culture. A certains égards, cette période est une des plus importantes qui soient dans l' histoire de notre civilisation occidentale. De meme que les influences Grecques se font sentir jusqu' en Extréme - Orient, nous voyons inversement, a partir des expéditions d' Alexandre, l' occident Grec ouvert aux influences de l' Orient et de l' Extréme - Orient. Nous y suivons, dans sa maturité et dans son éclatant déclin, une philosophie qui, loin des préoccupations politiques, aspire a découvrir les régles universelles de la conduite humaine et a diriger les consciences. Nous assistons pendant ce déclin a la montée graduelle des religions Orientales et du Christianisme : puis c' est avec la ruée des Barbares, la dislocation de l' empire et le long recueillement silencieux qui prépare la culture moderne. Un magnifique élan idéaliste qui pénétre de pensée philosophique la civilisation tout entiére, mais qui bientot s' arréte et meurt en dogmes cristallisés, un retour de l' homme sur soi qui renie la culture pour ne chercher appui qu' en lui meme, dans sa volonté tendue par l' effort ou dans la jouissance immédiate de ses impressions, tel est le bilan du quatriéme siécle, du grand siécle philosophique d' Athénes. A partir de ce moment, les sciences expulsées de la philosophie vont continuer leur vie autonome, et le troisiéme siécle est le siécle d' Euclide ( 330 - 270 ), d' Archiméde ( 287 - 212 ) et d' Apollonius ( 260 - 240 ), un grand siécle pour les mathématiques et l' astronomie, tandis qu' au musée d' Alexandrie, dont le bibliotécaire est le géographe ératosthéne ( 275 - 194 ), les sciences d' observation et la critique philologique se développent de pair."

 

 

Pierre Baribeau.