paralléle avec le monothéisme chrétien .

toutefois , la frontiére entre polythéisme et monothéisme n' est pas simple a placer pour un observateur athée ou strictement neutre . pour un observateur  non chrétien , le monothéisme du chrétien peut ne pas présenter des caractéristiques d' une rigueur absolue . par exemple , la notion de trinité est condamnable aux yeux d' un musulman . le chrétien ordinaire lui meme a souvent du mal a comprendre la nature exacte de dieu le pére . les différences qui existent entre dieu , jésus , le christ et le sacré coeur , sont pour lui des plus confuses . cependant , il comprendra que " tout cela , c' est un peu pareil ." quant au protestant , il n' admet pas le culte des saints et le musulman croit vraiment qu' il s' agit de polythéisme lorsqu' il entend parler de notre - dame de lourdes ou encore de notre - dame de fatima . le catholique n' y voit que des aspects ou des manifestations différentes de la seule et unique vierge marie . le chrétien ne comprend pas qu' on puisse adorer un animal , mais il ne verra pas malice a implorer l' agneau de dieu pour qu' il prenne pitié de lui , ni a représenter l' esprit - saint sous la forme d' une colombe . il répondra a juste titre , qu' il ne s' agit que de symboles , et que l' animal en lui meme n' est pas adoré . vous aurez bien compris qu' il ne s' agit pas ici de polémiquer sur la nature du monothéisme chrétien , mais bien de faire comprendre que le divin est difficile a appréhender et que l' étre humain , au raisonnement fini , a beaucoup de mal a imaginer l' infini divin . meme le musulman , qui ne plaisante pas avec la stricte unicité divine , éprouve le besoin d' invoquer dieu sous 99 adjectifs . tous les exemples ci - dessus ont été amenés pour mieux faire comprendre comment les anciens égyptiens , apparemment polythéistes , concevaient le divin , si nous voulions bien , encore une fois , faire taire certains préjugés .

Philippe Lassire .